Navigation

Avoir un leasing avec une profession libérale

 

Dans le cadre d'une profession libérale il est souvent nécessaire d'avoir un véhicule à votre disposition, ayant un coût adapté à votre activité et qui ne vous prend pas trop de temps dans la gestion de votre planning. Comme pour tout travail, certains critères sont pris en compte : vos besoins, le budget, l'esthétique de la voiture, le kilométrage etc...

Or, tandis que l'achat d'un véhicule récent représente un certain investissement, de plus en plus de travailleurs indépendants se tournent vers les contrats de location longue durée, LOA et LLD, nommés aussi leasing.
Ces solutions permettent d'obtenir des voitures récentes sur une durée flexible et des coûts contrôlés. Néanmoins, le leasing peuvent présenter certaines contraintes pour les professions libérales, notamment en cas de problème. 

Comment contourner ces contraintes grâce au transfert de leasing ?

professions libérales et leasing

Le leasing pour les professions libérales

Le leasing est un contrat de location de véhicule pour le particuliers et les professionnels, qui permet de louer une voiture neuve ou d’occasion durant une période déterminée. Si votre contrat mentionne une option d’achat, il s’agit d’une LOA, aussi appelée location avec option d’achat. Sinon, il s’agit d’une LDD, soit location longue durée.

Les contrats de leasing automobile présentent deux contraintes :

  • Le véhicule doit être restitué en parfait état (sous peine de pénalités financières).

  • Le contrat est souvent très long, ce qui implique de s’engager sur une longue période (la durée moyenne des contrats de location automobile est comprise entre 36 et 72 mois).

Cette seconde contrainte peut devenir un carcan pour les professions libérales. Il suffit d’un problème personnel, d’un changement de situation économique ou d’une crise financière pour que le leasing que vous avez contracté pour votre activité devienne une charge difficile à honorer.

Si vous êtes actuellement dans un cas similaire, à nous contacter et/ou à déposer une annonce sur la plateforme TransfertLeasing.fr afin de réaliser le transfert de votre leasing. Le transfert de leasing sera également une solution si vous cherchez à louer un véhicule qui correspond à votre activité, mais sur une durée plus courte que la moyenne des leasings automobiles.

Transfert de leasing : des offres plus adaptées

Un contrat plus court et plus flexible pour les travailleurs indépendants

Le transfert de leasing, c’est le fait de transférer le contrat et le véhicule d’un locataire vers un autre. Le nouveau locataire reprendra la location longue durée avec ou sans opation d'achat dans les termes initiaux et dans l’état. Le premier locataire est alors libéré du leasing automobile et dégagé de toute responsabilité, libre de choisir un autre véhicule adapté à ses besoins.

Ainsi, cette solution est une alternative idéale et économique au contrat de leasing classique pour les professions libérales et travailleurs indépendants. Si vous cherchez un véhicule récent et entretenu, mais que vous ne souhaitez pas vous engager sur une durée trop longue, n’hésitez pas à visiter le site internet : TransfertLeasing.fr et à consulter nos annonces de véhicule d'occasion.
Vous y trouverez des leasings multimarques avec des durées de location courtes.

Si vous souhaitez sortir de votre contrat de leasing, la plateforme TransfertLeasing.fr vous permet de déposer une annonce concernant votre leasing automobile, afin de trouver un repreneur intéressé. Celui-ci devra envoyer un dossier de reprise, qui sera étudiée par l’organisme de financement.

Astuce comptable

D’un point de vue comptable, si vous choisissez d’intégrer votre véhicule dans votre actif professionnel, comme pour un leasing classique, vous pourrez déduire de vos revenus l’intégralité des loyers et des services selon des seuils déterminées par l’administration fiscale. Ces seuils ont évolué en 2018 afin de prendre en compte le critère écologique de manière affinée :

  • 0 à 19g/km de CO2 : seuil = 30000€

  • 20 à 59g/km de CO2 : seuil = 20300€

  • 60 à 150g/km de CO2 : seuil à 18300€

  • Plus de 150g/km de CO2 : seuil à 9900€

Vous avez le choix soit de laisser votre véhicule dans votre patrimoine personnel et d’opter pour le remboursement forfaitaire de vos indemnités kilométriques, soit de l’intégrer dans votre actif professionnel pour que l’ensemble des frais soit intégré dans vos charges d’exploitation.

En fonction du coût d’acquisition, du kilométrage annuel parcouru et de la teneur en CO, il est important d’évaluer si le remboursement forfaitaire des frais kilométriques annuels est plus avantageux que la prise en charge intégrale des frais de votre véhicule dans le cadre de votre activité professionnelle.

N'hésitez pas à en discuter avec votre comptable, qui sera à même de vous guider dans votre choix.

◄ Sommaire des articles

Partagez cet article !

Ces articles pourraient vous intéresser

Marché du leasing automobile en progression constante

Le leasing automobile, autrefois marginal, connaît depuis quelques années un essor remarquable en Fr...

6 étapes simples pour éviter les réparations coûteuses de votre véhicule

Bien souvent, une visite à l'atelier de réparation automobile peut être encore plus douloureuse q

Evitez la contre-visite de votre véhicule au contrôle technique

À l'issue d’un contrôle technique, 20% des véhicules sont soumis à une contre-visite.

Les évolutions du permis de conduire

Depuis les dernières réformes du code de la route, il est plus facile désormais, de se préparer à
VOUS POSSEDEZ UN COMPTE ?

Mot de passe oublié ?

VOUS N'AVEZ PAS DE COMPTE ?

Inscrivez-vous pour pouvoir déposer votre annonce, contacter les annonceurs et découvrir tous les services de Transfert Leasing !